Prix des SRT 2016

RTSR©Anne Bichsel

Le Prix des SRT 2016 a été organisé par la SRT Vaud, le 10 novembre 2016. Pour cette quatrième édition, les membres des SRT ont choisi de récompenser l’émission Temps présent, avec son reportage "Après la prison, la galère".

Les nominés:

#Exils

Cette opération inédite, menée par Nicolae Schiau en 2015 et 2016, a permis de suivre la route des migrants de la frontière syrienne à l’Europe. Cette expérience pouvait être suivie en temps réel grâce au film complet du trajet, enrichi par des contenus à la radio et sur les réseaux sociaux.

Mise au point – émission du 06.03.2016

Diffusée chaque dimanche à 20h10 sur RTS Un, Mise au point (MAP) a fêté ses 20 ans au printemps. L’émission du 6 mars 2016 a été sélectionnée pour la richesse de ses sujets et leur enchaînement. La jungle de Calais, la technologie de pointe dans les écoles et le plastique qui pollue les mers étaient les thèmes abordés dans cette émission.

Prise de terre

Chaque samedi à 10h sur La Première, Lucille Solari parle de l’environnement,  ce défi majeur pour l’avenir de nos sociétés qui engage une mutation profonde de nos modes de vie. Ce magazine aborde les grands enjeux écologiques et environnementaux de la planète dans ses aspects scientifiques, économiques, sociaux et culturels.

26 minutes plus tôt – vidéo du 22.04.2016

Avant leur émission du samedi soir sur RTS Un, l’équipe de 26 minutes reçoit, chaque vendredi, un invité au cœur de l’actu de la semaine. Une chronique au petit goût de « 120 secondes », diffusée en primeur sur Couleur 3 et sur les réseaux sociaux. C’est celle du 22 avril 2016 qui a été sélectionnée avec, comme invité, Igor Epinay, adjoint du recteur du Collège des Creusets à Sion, qui explique la décision d’annuler un atelier contre l’homophobie en Valais.

Le lauréat:

Temps présent – émission du 03.03.2016, “Après la prison, la galère”

Plus besoin de présenter ce magazine d’actualité diffusé chaque jeudi soir à 20h10 sur RTS Un. C’est l’émission du 3 mars 2016, intitulée «Après la prison, la galère» de Myriam Gazut et Frank Preiswerk qui a été sélectionnée. A travers cinq portraits de détenus romands, Temps Présent met en lumière l’espoir et les difficultés à se réinsérer. Des témoignages forts qui révèlent que même s’ils ont payé leur dette à la société, leur peine se poursuit souvent au-delà des grilles.