10.04 - Conférence

Un cours d’économie à 20 heures?? On en redemande

La SRT Berne, associée à la CEP, nous a permis d’accueillir Patrick Fischer, producteur et présentateur de TTC, le 28 février dernier au CIP de Tramelan.

La SRT Berne, associée une nouvelle fois à la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP), nous a permis d’accueillir Patrick Fischer, producteur et présentateur de TTC, le 28 février dernier au CIP (Centre interrégional de perfectionnement) de Tramelan. La salle accueillait aussi bien les membres de la SRT que les invités de la CEP, intéressés par une émission axée sur l’économie. C’est Pierre- Yves Moeschler, président de la SRT Berne, qui a souhaité la bienvenue aux quelques quatre-vingts personnes présentes. Belle affluence!

Sous le titre :« TTC : comment parler d’économie à 20 heures », le journaliste nous a parlé de son émission, du choix de thèmes et de ses invités sur le plateau. On a ainsi appris que TTC existe depuis 2007, en remplacement de l’émission Classe Eco. Destinée à la vulgarisation de l’économie dans le paysage audiovisuel romand, elle s’efforce de conserver un langage accessible à tous à une heure de grande écoute. Patrick Fischer sélectionne ses sujets en évitant les doublons avec d’autres émissions comme ABE ou Mise au point. TTC se veut informative et ne craint pas d’être parfois critique, mais sans parti pris politique. Le journaliste s’est donc adjoint les services d’un groupe de spécialistes pour le conseiller et assurer la qualité de l’information. On y a introduit des séquences ludiques, histoire d’aborder quelques thèmes de façon plus légère. Petit bémol admis par le producteur : il n’a pas été possible de maintenir la parité hommes – femmes parmi les invités, mais on est parvenu tout de même à un quota d’un tiers de femmes pour deux tiers d’hommes, l’objectif avoué étant de faire mieux encore.

Après une dernière partie réservée aux questions du public, Patrick Linder, le directeur de la CEP, a conclu en invitant l’assemblée à un apéritif qui s’est déroulé dans une ambiance très conviviale en compagnie du grand invité de la soirée. La satisfaction fut unanime : « Ces gens appartiennent à nos familles, ils sont si souvent dans notre salon ; il est bon de les voir de temps en temps en chair et en os », telle fut la conclusion d’un participant. Pour la SRT, ce genre de manifestation constitue un plaidoyer en faveur de la RTS et du service public.

Svetlana Tadic, SRT Berne