03.06.2020 - Conférence

SRT-GE: Géopolitis, un rayonnement international à petit budget

Marcel Mione ©SRT-GE

Sur l’invitation de la SRT Genève, le présentateur de Marcel Mione a exposé le concept de l'émission «Géopolitis».

Le magazine Géopolitis, lauréat du Prix des SRT 2017, décrypte les enjeux internationaux en lien avec l’actualité. Sur l’invitation de la SRT Genève, son présentateur Marcel Mione en a exposé le concept à l’occasion d’une rencontre organisée le 18 février dernier et qui a attiré un nombreux public.

En 2016, Marcel Mione succède à Xavier Colin, opportunité pour développer une nouvelle formule de l’émission. Elle impliquera dorénavant les studios du téléjournal avec leurs importants moyens pour l’animation graphique. Un an plus tard, le minutage de Géopolitis passe de 15 à 26 minutes avec deux rubriques en plus.

Diffusé le dimanche, le programme est retransmis 10 jours plus tard sur TV5. Un rayonnement mondial auquel il faut ajouter le visionnement en ligne, aujourd’hui plus important que les canaux classiques. Géopolitis cumule régulièrement 400000 vues sur YouTube, voire 660000. La qualité des sujets traités explique son succès. Ceux-ci sont référencés par de nombreux enseignants.

Marcel Mione exprime sa satisfaction de travailler en toute indépendance: «je n’ai pas d’objectif d’audience, n’étant pas en prime time». Néanmoins, le choix des thèmes se fait en coordination avec le département de l’actualité afin d’éviter les doublons. Ensuite, il faut compter avec la disponibilité des invités. Relevons que Géopolitis a accueilli 103 personnalités différentes sur 105 émissions, dont António Guterres, Secrétaire général de l’ONU.

L’équipe de rédaction comprend cinq personnes, appuyées par trois collègues à la réalisation. La pression est grande. Chaque lundi : montage de trois sujets images en parallèle. Un mercredi sur deux : enregistrement des interviews de deux invités. Le vendredi : finalisation du montage de l’émission à venir le matin puis mise en ligne dès l’après-midi sur le web. Deux émissions de 2 × 26 minutes sont enregistrées à la fois.

Le budget de production reste modeste, même si l’émission bénéficie du soutien de journalistes extérieurs et des correspondants à l’étranger. Alors quel est le secret de la réussite? «Il faut du flair, de l’expérience, de l’intérêt personnel». La passion est bien le moteur du meilleur journalisme.

Claude Baumann, SRT Genève, paru dans le magazine Médiatic 211 (Mai/Juin 2020)