27.09.2020 – Débats/discussions

«Infrarouge» (RTS 1)

© RTS

Que pensez-vous d'«Infrarouge»?

Infrarouge vous propose de décrypter un sujet d’actualité, à travers les regards de plusieurs invités et grâce aux reportages, éclairages et chroniques de journalistes. C’est chaque mercredi soir sur la RTS et sous la houlette d’Alexis Favre.

A (re)voir en cliquant sur ce lien: Infrarouge

Que pensez-vous de l’émission Infrarouge? Afin d’enrichir les analyses du Conseil du public, faites-nous part de votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Les Débats sont réservés aux membres des sociétés cantonales des auditeurs et téléspectateurs (SRT). Pour écrire un commentaire, devenez membre de la SRT de votre canton en remplissant le Formulaire d’adhésion.

Commentaires

Donnez votre avis sur cette émission.
Vos commentaires étofferont les discussions du Conseil du public.

Avertissement: N’attendez pas une prise de position du Conseil du public après chacune de vos interventions. Cependant celui-ci en prendra connaissance avant sa première rencontre avec les professionnels et une synthèse des discussions sera déposée ici une fois le débat clos.

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Bruchez Laetitia — 25.09.2020 11H16

Très bonne émission ! Dommage le brouhaha assez caractéristique de celle-ci : bien souvent tout le monde parle en même temps ! Comment, serait-ce une volonté de laisser cette couleur à l'émission ?

Julliard Muriel — 17.09.2020 13H27

Infrarouge est l'une des très bonnes émissions de la RTS, dont la mission première, à mon avis, est d'informer la population suisse sur les sujets brûlants, notamment les votations à venir. J'attendais le remplacement d'Esther Mamarbachi depuis longtemps : elle interrompait souvent les intervenants, cherchant à attirer l'attention sur elle alors que le rôle d'un bon modérateur est de donner la parole à tous et de guider les débats de manière discrète, neutre et efficace, ce que fait fort bien Alexis Favre. Les chroniques explicatives sont généralement bien faites également. Seul bémol, il serait intéressant d'entendre plus de personnes "lambda" impliquées dans la société civile, les politiciens ayant tendance à n'écouter qu'eux-mêmes.