Débats/discussions

C’est pas trop tôt et Le Journal du matin

Tous les matins sur La Première, les auditeurs romands se réveillent grâce à l'émission C'est pas trop tôt et les informations du Journal du matin.

Le Conseil du public se penchera le 24 novembre 2014 sur le 5h-8h de La Première, du lundi au vendredi, avec C'est pas trop tôt et Le Journal du matin.
Tous les matins, C'est pas trop tôt revient sur les temps forts de l'actualité de 5h à 6h. Puis, Le Journal du matin prend le relais de 6h à 8h. Ces deux heures de direct sont composées par les journaux d’information fournis à 6h, 7h et 8h et des flashs aux demi-heures, des événements en direct, une palette d’invités variée, des chroniques et un rythme souple, permettant d’adapter le programme en fonction de l’actualité du jour.

Donnez votre avis sur le 5h-8h de La Première.
Vos commentaires étofferont les discussions du Conseil du public.

Audios

30.10.2014
6244546-presente-par-simon-matthey-doret-30-10-2014.html

Commentaires

Le débat est clos depuis le 30.10.2014

Fabien Jérôme Blanc — 30.10.2014 00H00

C'est pas trop tôt, un nouveau rendez-vous qui offre un bon condensé des principales informations et actualités de la veille, lémission idéale pour les personnes qui n’auraient pas le temps d’écouter la radio durant la journée. C’est pas trop loin nous offre une confortable opportunité de découvrir d’autres horizons. La proportion de musique est agréable, il y a cependant une redondance avec la séquence de MP3 que l’on retrouve ultérieurement dans le Journal du matin. Les possibilités de podcasts étant multiples, je me demande si cette "double diffusion" est vraiment justifiée. En revanche, en fonction des morceaux choisis par l'invité, il pourrait être plaisant de les diffuser en intégralité durant C’est pas trop tôt ainsi que dans le Journal du matin pour autant que cela soit possible, les morceaux classiques étant, par exemple, trop longs. David Racana mène cette revue avec dynamisme, professionnalisme et enthousiasme. Des qualificatifs que l’on peut également attribuer à Yann Amedro. Le Journal du matin qui prend le relai est fidèle à lui-même. Il offre une information complète et détaillée, les chroniques sont très intéressantes et s’adressent à toutes et à tous. Certes, certaines personnes se plaignent parfois des sujets traités, mais il est de notoriété publique qu’il est extrêmement difficile de satisfaire tout le monde. Simon Matthey-Doret est un excellent journaliste qui tient les rênes de ce journal avec talent et qui sait rester neutre lors des interviews avec les invités de la rédaction. Il est difficile de traiter tous les points du Journal du matin, car ils sont nombreux, mais dans son ensemble, il s’agit d’un très bon journal qui offre information diversifiée en adéquation avec un média de service public.