Get Adobe Flash player

D’ « Infrarouge » (RTS) à  » C….à.. » ( France 5)

RTS chaque semaine, France 5, chaque jour

 Il est évident qu’une chaîne de service public se doit d’offrir à ses « clients » des émissions de débats sur des problèmes contemporains, pas forcément mais aussi liés à l’actualité politique, La prise en compte de nombreux facteurs conduit forcément à des concepts différents qui peuvent peuvent permettre des comparaisons.

RTS hebdomadaire, France 5, quotidien

France 5 dispose moyens de production assez semblables à ceux de la RTS. Cette dernière offre chaque semaine un « Infrarouge » en invitant souvent six personnes dont une en duplex ( mercredis aux environs de 21h00). France 5, joue sur les « C….) quotidiens, avec «  C…à dire » ( 15 minutes, un animateur et un invité dès 17h30). ». Quatre personnalité participent «  C….dans l’air », dirigé par Caroline Le Roux ou Axel de Tarlé de 17h45 à19h00) pour se poursuivre par un «  « C’est à vous » à 19h00 à 19h45) et se terminer par un repas (dès 20h00).

Caroline Roux anime  » C…dans l’Air »

Le public potentiel en milliers de spectateurs est souvent plus nombreux en soirée qu’à17h45. France 5 propose  « C…. dans l’air » en reprise, en fin de soirée vers 23h00.

Les programmes de « France 5 », chaîne généraliste principalement composés de magazines et de documentaires, sont axés sur l’éducation et le partage des savoirs et des connaissances. La RTS est une chaîne généraliste qui couvre un plus large éventail d’émissions. Quantitativement, France 5 surpasse largement la RTS dans ce domaine des débats parfois conçus comme des spectacles parlés ( talk show).

Comparaisons

 Le bassin français, plus de soixante millions d’habitants, est assurément plus vaste, pour inviter vingt personnes chaque semaine, assez souvent les mêmes, que le romand avec ses deux millions pour avoir six invités, certains trouvés parfois même hors de nos frontières. Mais sur deux millions, il y en a bien six qui peuvent rivaliser avec une vingtaine de français dans leur apport qualitatif. Tant en France qu’en Suisse, il me semble que les hommes sont plus nombreux que les femmes .

Alexis Favre : à la tête d’ « Infrarouge » depuis quelques mois…. (RTS)

Ecoute ou affrontement ?

Un « Talk show » met évidemment en avant une volonté de spectacle. Quelle forme prend ce spectacle quand on se parle ? On oscille entre l’échange d’idées où l’on écoute l’avis des autres ou l’affrontemeent où l’invité explique qu’il a raison contre le reste du monde. A «  C’est …à vous », les invités s’écoutent. A « Infrarouge », on continue de privilégier l’affrontement, même si Alexis Favre impose sa présence autrement et mieux qu’Esther Mamarbachi.

La forme de la table

La conception même du décor, le directeur au centre avec deux demi-tables où l’on regroupe plus ou moins ceux qui pensent un peu la même chose qui tiennent du   U ou du V regroupe les OUI ou les NON et partage les invités entre GAUCHE et DROITE, avec modérés et pamphlétaires. Une table au moins partiellement ronde incite plutôt au dialogue qu’à l’affrontement.

La table en V, au sommet l’animateur, pour contenir les affrontements ( Photo RTS)

« Infrarouge » invite souvent des politiciens qui viennent défendre leur point du vue alors que « C’est…à vous » tend vers le débat d’experts. Les thèses des premiers prennent le dessus sur les hypothèses des seconds.

A « C…à vous » reviennent souvent les mêmes invités dont on ne cherche pas d’emblée à savoir dans quel courant politique ils s’inscrivent. A « Infrarouge, on accompagne souvent le nom de l’invité de son engagement politique, pour les uns, de son domaine d’expertise pour les autres.

Un exemple de « dérapage »

 Le mercredi 10 octobre, « Infrarouge »  demande si « nos démocraties sont-elles en danger ?» et cite quelques exemples d’Europe et d’ailleurs où se glisse des relents de fascisme et d’autoritarisme de droite- fermeture de frontières et anti-migration. Le revenant Yvan Perrin explique immédiatement à l’ensemble des téléspectateurs que pour Mme Mara « fascisme » vaut pour tout ce qui n’est pas socialiste. Bel exemple d’affrontement immédiatement introduit dès les premières minutes……

Le temps est peut-être venu pour qu’ »Infrarouge » donne la priorité au dialogue qui est certes moins spectaculaire que l’affrontement. Et encore, ce n’est pas certain…..

*=*=*=*=*=*=*=*=*

PS : En suisse romande,, on peut retrouver sur internet « Infrarouge » après diffusion.

Si vous voulez, toujours en Suisse romande, suivre en différé « C….dans l’air » ? s’affiche alors su fond noir en lettres blanches qui ici rougissent

Pour des raisons de droits concédés à France Télévision, cette vidéo n’est pas disponible depuis votre position géographique.

Ce n’est certes pas la première fois que l’on tombe sur une telle information qui ferme des frontières numériques. Mais qui est à l’origine d’un tel « interdit » ? Une initiative de France 5 ( et parfois d’ARTE) ou une demande formulée par la SSR-SRG ou même la RTS ?

Tentons de demander au service de presse de la RTS s’il peut nous fournir une réponse ?

 

Laisser un commentaire

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Tags
Derniers commentaires
Catégories
Archives