Get Adobe Flash player

Mundial et audimate

(Temps de lecture : quatre/cinq minutes)

Il peut être intéressant de profiter de certaines informations parues dans la presse, à partir de textes publiés sur le site de la RTS , pour se poser quelques questions sur le comportement du public face à l’offre massive de toutes les rencontres de l’actuel « mundial », en direct,  ou en différé appuyé par des multiples commentaires, débats, reprises partielles ou totales. L’une des sources vient des informations proposées au public à partir de l’audimate, dont les mesures reposent sur un échantillon scientifique. Voici d’abord des éléments de base associées aux seules quatre rencontres de la « nati ».

*=*=*=*=*=*=*

 Suisse-Suède

La RTS illustre Suisse-Suéde

 Trouvé sur le site

https://www.rts.ch/entreprise/espace-pro/communiques-de-presse/9694170-suisse-suede-81-9-de-part-de-marche-sur-rts-deux-.html

cette image de Suisse-Suède pour accompagner ce qui est peut-être un record d’audience, une part de marché de 81,9 % qui représente une moyenne de 334 mille spectateurs ce qui est élevé en cours d’après-midi dès 16h00. Parmi ces milliers, il doit bien y en avoir quelques-uns qui ont interrompu leur journée ordinaire de travail  grâce à une bonne  compréhension entre patronat et salariat !

Du bon travail informatif, y compris sur le sens des mesures faites par l’entreprise sur son propre travail. Toutefois, cette analyse en finesse avec un réel effort pédagogique pour faire comprendre le sens de ces mesures est un moyen de célébrer la réussite de la programmation de l’ensemble du mundial. Evidemment, on insiste alors sur le pic, passant sous silence tout ou partie des autres rencontres. Ce serait pourtant aussi intéressant d’avoir des informations aussi denses sur certaines petites rencontres peu intéressantes à première vue, par exemple un Pays Arabie Unis – Egypte.

*=*=*=*=*=*=*

Suisse-Costa-Rica

LA RTS illustre Suisse- Costa-Rica

 Trouvé sur le site de la RTS aussi la même analyse de Suisse-Costa Rica,meilleure audience depuis 2016

https://www.rts.ch/entreprise/espace-pro/communiques-de-presse/9681184-suisse-costa-rica-meilleure-audience-depuis-2016-.html

A noter tout de même que la part de marché en pourcent, qui donne donc le reflet de ceux qui à un moment donné regardent n’importe quoi sur leur petit écran, a un sens plus flatteur que le nombre de spectateurs que ce pourcentage représente.

Ainsi le 72,6 % de part de marché pour Suisse-Costa/Rica représentait 532 mille téléspectateurs alors, avec l’exemple comparatif proposé, la rencontre de l’Euro entre la Suisse et la France avait atteint une part de marché de seulement 66,3 % mais pour 544’300 téléspectateurs.

La part d’audience place Suisse-Costa-Rica du Mondial devant le Suisse-France de l’Euro alors que les spectateurs étaient plus nombreux en 2016 qu’en 2018.

*=*=*=*=*=*=*

Suisse-Serbie

La RTS illustre Suisse-Serbie

 Le 25 juin, sur le site

https://www.rts.ch/entreprise/espace-pro/communiques-de-presse/9672774-suisse-serbie-plus-de-700-000-romands-ont-vibre-sur-rts-deux-.html

avaient déjà été publiés des informations semblables au sujet de Suisse-Serbie avec plus de 700 romands ayant vibré sur RTS deux. A noter en passant qu’il doit bien se trouver parmi ces 700 mille romands quelques doubles nationaux qui sont parfois mal vus par certains bons « patriotes » qui ne voient de bons suisses que ceux dont quatre générations sont d’origine strictement contrôlées, donc qui ne font pas un salut à leur seconde patrie, celle de leur première origine. Là, on en était à une audience de 466 mille pour une part de marché de 72,5 %.

*=*=*=*=*=*=*

Suisse-Brésil

La RTS illustre Suisse-Brésil

 Le 18 juin déjà, on pouvait trouver les informations relatives au premier match,

https://www.rts.ch/entreprise/espace-pro/communiques-de-presse/9655738-suisse-bresil-meilleure-audience-tv-de-la-rts-depuis-l-euro-2016-.html,

sous le titre « meilleure audience tv de la RTS depuis l’Euro 2016″

Là, il s’agit de 525 mille téléspectateurs une part de marché de 65.8 %

*=*=*=*=*=*=*

Impressionnant

 Ces informations, intéressantes, sont reprises timidement dans la presse (mais je ne lis pas tous les journaux romands) même en étant impatient d’attendre demain la nouvelle « Semaine Sportive » qui sera peut-être un « Matin sports » dans les mains de Christian Constantin qui ne se donnera pas la consigne de passer sous silence Sion. Les commentateurs des rencontres, entre le rappel des noms des joueurs de leurs clubs d’origine, en grande majorité européens dans un curieux championnat de monde des nations et la description des phases de jeu qui viennent de se dérouler, y font rapide allusion sans autre commentaire.

Ces quatre audiences de l’équipe suisse sont-elles supérieures à toutes les autres ? Je ne sais. Si oui, nous aurions là le reflet sinon d’un patriotisme profond, du moins celui d’un réel intérêt pour notre « petite » équipe avec ses (trop?!) nombreux binationaux.

Un résumé permet de mettre en évidence des comparaisons entre les quatre matches

                          Rencontre             Date                Heure         PDM en %      Nombre de spectateur

Suisse-Brésil                  18 juin           20hoo                    65,8              525.000

 Suisse-Serbie                  25 juin            20h00                    72,5              466.000

 Suisse-Costa-Rica          28 juin           20h00                     72,6              532.000

 Suisse-Suède                    4 juillet         16h00                      81,9              334.000

*=*=*=*=*=*=*

Remarques

1/ La mesure quantitative la plus intéressante provient du nombre de spectateurs, en tête donc le « Costa-Rica » puisque on devait attendre la confirmation de la sélection pour les huitièmes de finale, suivi de près par Brésil, puis avec soixante mille spectateurs de moins pour Serbie. Les 334.000 de la « Suède » s’expliquent par l’heure : le « Mundial » n’a pas encore le pouvoir de décréter des « demi-journées » fériées pour les environ deux millions de téléspectateurs potentiels romands.

Ce record de 81,9 % parfois repris timidement par la presse et un peu plus clairement par certains commentateurs n’a pas grand sens, sinon celui de faire croire à une presque unanimité.

2/ Ces informations tiennent-elles compte des téléspectateurs qui voient ces rencontres sur d’autres chaînes. Il doit bien y avoir des téléspectateurs qui parlent allemand qui suivent les commentateurs sur la DRS ou même des chaînes allemandes? Même remarque au sujet des italianophiles.

3/ L’échantillon qui permet ces mesures d’audience repose sur des exigences scientifiques qui permettent de lui associer une marge d’erreur. Admettons que celle-ci soit de deux pourcent. Le 2 % de 532 mille tourne autour de plus ou moins dix mille. Le 525 mille de Suisse-Brésil est dans la marge d’erreur. La SSR-SRG a imposé une obligation de donner les marges d’erreur lors de votations populaires. Pourquoi diable n’en fait-elle pas autant lorsqu’elle consent à donner en public des parts de marché en pourcent et nombre de spectateurs. Ne se sert-elle de l’audimate que lorsqu’elle peut claironner des résultats magnifiques, pour lesquels les commentateurs de service se plaisent à remercier souvent les téléspectateurs d’être si nombreux et si fidèles?

4/ Classement pour classement, allons-y d’une réaction personnelle qualitative, qui reflète un peu ce que l’on aura entendu dans les commentaires de plateau ou lu le lendemain dans les journaux. Je note les quatre rencontres sur une échelle allant de un à vingt, l’équivalent du « suffisant » situé à 10 :

14  pour Suisse-Brésil

13 pour Suisse-Serbie

10 pour suisse-Costa-Rica

9 pour Suisse-Suède

Les commentaires sont fermés.

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Tags
Derniers commentaires
Catégories
Archives