Get Adobe Flash player

Prémices de « Mai 68 »

Paris, « Mai 68 » : on y revient longuement, un peu partout, depuis quelques semaines. En France, les milieux du cinéma y prirent une part importante, dès les manifestations de janvier/février contre le renvoi d’Henri Langlois, créateur et directeur de la cinémathèque française, par le ministre André Malraux, jusqu’au « final » avec le rideau qui se ferme sur le festival de Cannes, le dimanche 19 mai à 12h00. Nous prîmes alors la décision de passer par l’Italie pour rentrer en Suisse, afin de ne pas tomber en panne de carburant!

« Mai 68 » n’est qu’un événement important, parmi d’autres, en particulier ceux qui, aux Etats-Unis, permirent de protester contre la Guerre américaine du Vietnam, qui débuta en 1963 pour se terminer en 1975. Bien des signes de cette révolte presque mondiale de la jeunesses apparaissent dès le début des années 60. Evoquons-en quelques-uns au gré de souvenirs et de désirs, même un peu en désordre…..

Mai 68 avant l’heure – Alex Mayenisch

 Le dimanche 29 avril 2018, la TSR proposait une sorte d’avant-première des événements  avec « Mai 68 avant l’heure » d’Alex Mayenfisch, une production de « Climage », entreprise sise à Lausanne. Inutile d’en faire une description détaillée et de l’analyser dans ses moindres détails. Ce rappel  veut être une sorte d’hommage à celles et ceux qui ont décidé de précéder le cinquantenaire d’un événement qui continue aujourd’hui encore de provoquer des affrontements entre ceux qui y pensent avec nostalgie ou d’autres, comme celui qui disait « La réforme, oui ! le chienlit, non ! », formule signée par une image de son auteur.

 

« La chienlit, c’est lui » (à propos du président Charles de Gaulle) » , affiche de Mai 1968

Voici des images tirées du document qui permettent à ceux qui ont vu le film de s’y référer et aux autres d’en pressentir le contenu.

L’affiche du film (Photo Climage)

 

Mai 68 n’a pas surgi ex nihilo, tous ses composants préexistaient. Une génération, celle qui avait vingt ans au milieu des années 60, ne se satisfaisait alors plus d’un état des choses désespérément immuable et brûla de voir se réaliser des attentes esquissées de longue date. La pression était montée graduellement et la chaudière finit par exploser. Y compris en Suisse.

 

Et il est intéressant de donner la parole au cinéaste qui s’explique sur sa démarche:

https://www.evenement.ch/mots-cles/mai-68

 

Laisser un commentaire

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Tags
Catégories
Archives