Get Adobe Flash player

No-Billag : Deux « Sondages d’opinion » fiables

 Quelles sont, à ce jour, les « photographies »  faites lors de « sondages d’opinion », autrement dit des sondages à valeur scientifique.

Qui est le » lanceur d’alerte » de début décembre ?

 Début apparaît un premier « sondage » fait donne un Oui à « No-Billag » à hauteur de 57 %. Mille personnes ont été interrogées sur internet.

Dans la foulée, on apprend assez rapidement que cette enquête n’a pas pris en compte le Tessin et que les « plus de soixante-cinq ans » n’ont pas été interrogés, lesquels sont souvent de « bons » clients des radios et télévisions. Qui est le commanditaire de ce sondage ? Il apparaît qu’il a été effectué par une société autrichienne, « Marketagen ». A première vue, pas très sérieux !

Mais avec un réel mérite : ce 57 % de Oui fonctionne en véritable « lanceur d’alerte ». Il provoque des réactions assez imposantes, dès le début de 2018, des partisans du NON. Rappelons, mais est-ce encore nécessaire, que dire NON à NO-BILLAG c’est dire OUI à la SSR-SRG dans ses structures actuelles, avec une redevance de 1 francs par jour dès 2019

Sondage « TAMEDIA » de mi-janvier

 Le 19 janvier sort un sondage « Tamédia » : 15’197 personnes de toute la Suisse, sont interrogées, une marge d’erreur de 1.1 % y est associée. Ces sondages sont menés par internet auprès des lecteurs des journaux du groupe, mais avec l’appui de la société de deux politologues, Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen qui, selon le site

https://www.tamedia.ch/fr/sondage

pondèrent les résultats des sondages en fonction des variables démographiques, géographiques et politiques et permettent ainsi d’en tirer des conclusions représentatives.

Ce n’est pas le premier sondage d’opinion recueilli par « Tamédia ». Il y a donc lieu de le considérer comme fiable. Autrement dit, cette photographie de mi-janvier peut être prise en compte. Voici quelques résultats, avec nos remarques entre parenthèses :

Résultat global

+ oui ou plutôt oui : 40 %     non ou plutôt non : 59 %   indécis   1 %

( étonnamment bas, le nombre d’indécis-difficile à interpréter)

 Le rejet par région

+ suisse romande : 63 % Suisse italienne . 58 % Suisse allemande : 57 «  de NON

( on s’attendait à un écart plus grand entre romands et alémaniques )

Le rejet par classes d’âge

18-34 : 61 % / 35-49 : 56% / 59-64 : 60 % / plus de 65 : 62

( Les attentes sur de fortes différences entre jeunes et retraités étaient annoncées comme beaucoup plus fortes)

 Autres données

 64 % de non chez les femmes pour 55 chez le hommes

( Les femmes consomment-elles plus de télévision et de radio que les hommes ? Cette différence est, à première vue, inattendue)

Les « UDC » disent OUI à 73 % alors que les Socialistes et Verts ne sont que 17 % à en faire autant

( Sans surprise, la droite dure est plus dure que les autres sensibilités politiques ! Cela reflète peut-être le « trop à gauche » prononcé souvent avancé en Suisse alémanique).

Ceci encore, mais c’est une remarque générale : pourquoi les « sondages d’opinion » ne prennent-ils pas en compte le groupe souvent important des abstentionnistes ?

Sondage SSR-SRG du 20 janvier 2018

 Sur le site de la rts,

 https://www.rts.ch/info/suisse/9278043-les-suisses-rejettent-a-60-l-initiative-no-billag-selon-un-sondage-ssr.html

On y trouve des résultats détaillés sur lesquels nous reviendrons près prochainement, en particulier pour observer les différences entre les deux principaux sondages d’opinion pris en compte pour le moment.

Une réponse à to “No-Billag : Deux « Sondages d’opinion » fiables”

  • Friedmann:

    A l’attn: SSR directeur. Monsieur Pascal Crittin

    Concerne : Non à No Billag.

    Monsieur,

    Vous avez réussi par une propagande surdimensionnée à effrayer Toto devant sa TV.
    Tant est si bien que Toto a pensé qu’il pourrait sombrer dans la dictature alors qu’il y est déjà.
    Toto a décidé d’engraisser vos actionnaires et d’entretenir des programmes débiles.
    Vous avez réussi à le convaincre d’une « qualité suisse et d’un service public varié ».
    C’était bien joué. Mais il reste trente pour cent de gens qui ne croient pas au conte de fées au sujet du « média démocratique  de la SSR. Pour eux, votre institution correspond à Radio Moscou sur Léman. Ils continueront de le proclamer, haut et fort, et malheureusement sans l’aide de votre antenne !
    Vous avez floué le peuple suisse, je ne suis pas fier de vous.

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Tags
Derniers commentaires
Catégories
Archives