Chaînes francophones : que sait-on de la RTBF ?

« UPC » me donne accès permanent à plus de trois cents chaînes de télévision. Il faut bien une demi-heure ( cinq/six secondes par chaîne) pour les passer en revue !!! On n’y trouve aucune des trois chaînes de Belgique francophone !

On peut alors se demander quelle place des journaux, généralistes ou non, consacrent à la télévision( et la radio, même si celle-ci est moins bien traitée quantitativement), en particulier aux programmes des chaines francophones. On y trouve le reflet d’une certaine mais pourtant prudente ouverture.

« Télétop-matin » présente, pour chaque jour, les programmes de cinquante chaines, « Guide TV » ceux de trente-neuf chaînes. « TV8 » propose ceux de cent-neuf chaînes.

« Mon » quotidien local ( cas particulier ici, « L’Express-L’Impartial » ), chaque jour, offre les programmes de quarante chaînes.

Le quotidien romand, « Le Temps », est très discret dans ce domaine.

Le lundi, « Le Figaro » analyse une demi-douzaine d’émission avec un note comprise entre un et vingt.

Chaque jour, sur presque deux pages,  « Le Monde » développe des considérations sur deux sujets et insiste sur les programmes de sept chaînes françaises, y compris ARTE versant française.

Vous ouvrez ce qui est peut-être la meilleure publication multiculturelle de langue française de France, « Télérama » et trouvez, chaque jour, les programmes de cinquante-neuf chaînes.

Vous ouvrez « CinétéléObs », fort intéressant complément de « L’Obs » et trouvez, chaque jour, les programmes de cinquante-deux chaînes.

Un point commun à ce survol des programmes dans la presse écrite ?

Echappées belles : Week-end à Bruxelles

(Photo France 5)

Je n’ai pas trouvé une seule fois la moindre allusion à des programmes de la RTBF, 1, 2 ou 3. Ni non plus à des chaînes de télévision du Québec.

Et c’est ainsi, en Suisse romande et dans une partie de la presse qui pousse à Paris, que l’on présente la télévision francophone. La télévision belge n’existe pas dans les exemples cités plus haut. La francophonie, en télévision, c’est « Paris », du moins dans la dizaine de publications citées : un peu court !!!!

Une exception : dans « Téléstar », avec des programmes parfois succints d’un soixantaine de chaînes, est inséré un « Spécial suisse » de huit pages, avec chaque jour les programmes de RTS1 (demi-page), RTS2, RTL, RF1 et RSI1, la dernière vouée à trois chaines allemandes. Faisons confiance à l’éditeur de « Téléstar » : le supplément suisse doit avoir une certaine forme de « rentabilité » s’il est en tout cas le signal d’une certaine ouverture sur l’ « étranger » francophone et même germanophone.

France 5 aura offert, le samedi 13 janvier, une exceptionnelle soirée francophone, avec deux remarquables « Echappées belles », un « Week-end sur les rives du Léman » et un « Week-end à Bruxelles ». L’émission de France 5 en est à sa douzième année d’existence. Il est toujours intéressant de partager le regard, ici français, sur ses voisins francophones ( le Léman côté suisse et Bruxelles).

Les commentaires sont fermés.

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Derniers commentaires
Catégories
Archives