Get Adobe Flash player

Tarik Ramadan!

 Beaucoup de lectures sur ce sujet, des pages entières dans « Le Monde » par exemple, des témoignages multiples, vannes ouvertes par Harwey Weinstein, autour de Tarik Ramadan; et même dans la très sérieuse presse calviniste, la « Tribune de Genève ». Curieuse réaction de ma part, ce lundi au matin du  6 novembre  2017: sur google taper : Tarik Ramadan, rts – la radio . Apparition rapide de quelques références :écouté celles de radio romande de service public. Etape suivante, idem avec télévision : apparition immédiate d’un « Infrarouge ». Bien: et moi qui allais m’indigner du silence tv, de la lenteur de la tsr à s’intéresser à ce sujet en dehors de ses journaux quotidiens divers avec de courts sujets.

Portrait trouvé sur le site de la RTS

Présomption de culpabilité

On peut écouter la radio même distraitement, tout en vaquant à d’autres occupations. Lors d’un débat en télévision, le visage et son expression qui porte les mots me semblent être un élément important du témoignage. Il faut écouter et regarder. On y aura beaucoup mentionné la « présomption » d’innocence : comme si la vérité ne pouvait surgir que du jugement d’un tribunal constitué. Pourquoi pas plutôt s’interroger sur la présomption de culpabilité : dans le cas Ramadan, je m’inscris parmi ceux qui pensent en effet qu’il n’y a pas de fumée sans feu, formule qui du reste permettrait de déraper.

Une « Une » de « Charlie Hebdo », version « censurée » (Novembre 2017)

Incompris ou dangereux

Romaine Jean reprend donc du service. Oui, mais avec deux invités près d’elle, Tariq Ramadan et Lionel Favrot. Il m’aura tout de même fallu quelques secondes pour comprendre qu’il y avait quelque chose de différent à « Infrarouge », pas de trois contre trois en pugilats verbaux et verbeux. Curieux de constater que pour parler de l’islam, le titre choisi était «  Tarik Ramadan, incompris ou dangereux », étrange personnalisation d’un problème de société. Cela se passait le 27 octobre 2004 !

Démasquer Ramadan

« Tarik Ramadan commenté par « Mix&Remix » quand la RTS osait insérer dans l’émission un « regard » de caricaturiste

Pris donc un peu plus d’une heure pour revoir cette émission vieille treize ans, avec un angle bien précis. Pouvait-on alors « deviner » certains aspects d’une personnalité qui se trouve aujourd’hui dans une position disons un peu désagréable. Lionel Favrot y avait été convié car Caroline Fourest s’était alors désistée. Peut-être savait-elle déjà une ou deux choses de la face cachée de M.Ramadan, elle dont elle vient d’écrire : « Démasquer Ramadan m ‘a coûté treize ans de calomnies et quelques menaces ».

 Ainsi noté au passage quelques remarques qui prennent un autre sens aujourd’hui ou éclairent une personnalité d’une étrange lueur:

+ l’ancien doyen d’une école du cycle obligatoire de Genève se refusait à regarder des films où il y a de la pornographie ;

+ la violence conjugale n’est pas islamique puisqu’elle est interdite ;

+ l’avis d’un grand muphti de Marseille n’a pas de valeur puisqu’il était alors mis en examen suite à des interventions de sa femme ;

+ chacun doit décider de ses normes de pudeur.

Etc… Et alors ? Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Tags
Catégories
Archives