« The night of »: mieux sans coupe pub!

Dimanche 4 juin 2017 : pris plaisir à revoir, même sur TF1, quelques moments d’un film d’animation délirant et très en couleurs, « Rio2 » de Carlos Saldanha. Au milieu de n’importe quelle séquence, coupe pub ; longue : normal pour une chaîne qui vit uniquement de recettes publicitaires. Mais difficile à supporter…

La victime, qui n’est pas au centre de la série…(photos HBO/RTS)

Vendredi 26 mai 2017 : RTS 1 proposait donc « The night of », série inédite, qui débute peu après 23h00. Vers 23h30, coupe publicitaire, assez longue, bien entendu placée n’importe où, dans une série tendue, fondée sur le comportement des personnages, non sur de multiples actions bondissantes. Est-elle acceptable, cette coupe, pour une chaîne qui certes trouve le 30 % environ de son financement à travers la pub et le sponsoring ? Encore une touche de pub, très brève, entre les deux numéros de la série. A 23 :30, le public se fait rare ; et plus encore peu après minuit. Insupportable coupe dans une fiction, qui plus est de plus de haute qualité ! Mais le principe serait le même pour une émission courante… Facture-on la seconde de pub proportionnellement à l’audience ?

Faut-il vraiment gâcher le plaisir d’une minorité de téléspectateurs par une interruption publicitaire mal placée? Il est regrettable qu’une émission, même en projection nocturne,  soit interrompue par une plage publicitaire. Mais à qui s’adresser pour que cesse ce qui est simplement de l’incorrection à l’égard du téléspectateur?

Bonne impression confirmée

L’inspecteur Dennis Box ( Bill Camp)

Vu les épisodes 3 et 4 de la série, non pas vendredi 2 juin, mais sur site de la RTS, en « replay », sans risquer d’interruption. Bonne impression initiale confirmée : le style de la mise en scène ne change pas, ni celui de l’écriture. Bien entendu, il ne s’agit pas de mettre l’accent sur la recherche du coupable, puisque celui-ci est en principe tout trouvé, comme le spectateur le sait. Plutôt que de résoudre une énigme, il s’agit d’observer comment fonctionne la société, avec coupable ou faux coupable dans son entourage familial, quel est le comportement de la police et de la justice, d’entrer dans une prison. Il y a aussi un avocat qui rode avec son exzéma !

Conseils ont été donnés à Nasir de dire la vérité, toute la vérité devant le tribunal. Et il dit exactement ce qui s’est passé. A la grande surprise de ses conseillers. Il raconte donc ce que le spectateur a vu durant le premier épisode. C’est aussi un exemple de la haute qualité de l’écriture et de la mise en scène, à travers le jeu des acteurs, malgré un doublage pourtant bien fait qui ne « sonne » pas toujours très juste, ne serait-ce que par son principe même.

 *=*=*=*=*=*=*=*=*

 PS qui n’a rien à voir : il y avait grand vent, mardi 6 juin 2017 dans l’après-midi, sur Roland-Garros. Et de la pluie. Baczinszky-Mladenovic longuement remplacées par la reprise de Wawrinka-Monfils…. Il n’y a presque que le sport qui ose bousculer les horaires…Normal puisqu’il est « rassembleur »……

Les commentaires sont fermés.

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Derniers commentaires
Catégories
Archives