Fin des JO : tout de même, et ouf!

Pourquoi diable, perdu dans un coin d’une mémoire vieillissante, un bout de chant ou d’une «poésie » apprise par cœur ? Ceci :

… Tous les petits enfants

Les yeux levés au ciel

Disent à la même heure

Une même prière

Au Père universel.

Pourquoi ce « tous-ensemble-faisant-la-même-chose » m’a-t-il tant poursuivi comme un mauvais souvenir, à travers des décennies ? Voici enfin un exemple tardif : les Jo et autres grandes compétitions internationales, dans l’ère de la télévision-partout,  sont les versions modernes du « tous-ensemble »! Souvent séduisantes; mais envahissantes!

Une pomme plus une poire = deux fruits !

Nous fûmes donc un milliard, peut-être plus, devant de multiples écrans, quinze jours durant, vingt-deux heures sur vingt-quatre » pour voir de multiples sports olympiques, avec médailles d’or, d’argent, de bronze. D’autres sont ironiquement dites en chocolat, manière d’escamoter les cinq diplômes suivants pourtant aussi méritants : être parmi les huit meilleurs du monde, le « truc » n’est pas facile !

Mais non, il n’y en a que pour les trois premiers. On additionne les médailles. L’or, plus l’argent, plus le bronze, cela donne des médailles !

Un sponsor

Un sponsor "omniprésent", mais les avions vont-ils déserter Genève-Aéroport?

Un sponsor omniprésent avec élégance durant quinze jours, mais ses avions vont-ils déserter Genève-Aéroport?

Audiences élevées

 Il n’y a aucune raison de douter d’un succès probablement universel, les audiences un peu partout annoncées sont élevées. Et puis, aux différents étapes, du travail bien fait par des professionnels. Peut-être tout de même un travail sur l’image supérieur à celui sur le son fait de bruits, rarement de musique, et surtout de mots.

Et puis, dans chaque pays, on y rajoute un petit plus : l’attention à nos propres athlètes, avec, suprême bonheur, trois drapeaux qui montent, un hymne natonal qui retentit. Ce serait mentir que de prétendre rester indifférent à nos « compatriotes » sportifs. Mieux vaut avouer quelques pincements de cœur devant l’or, l’argent, le bronze. Et merci pour le chocolat !

 Pas question ici de faire un bilan. Seulement l’envie de s’arrêter sur quelques événements. Les sujets ci-dessous peuvent être lus indépendamment les uns des autres….

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*==*=*=*=*=*

Du côté des entraineurs

Les entraîneurs ne sont pas tous des vieilles chaussettes que l’on jette à la quatrième défaite consécutive. On faut donc saluer certains d’entre-eux, qu’ils travaillent en Suisse ou à l’étranger.

Nino Schurter

Nino Schurter

Nicolas Siegenthaler

Nicolas Siegenthaler entraîne depuis plus de nombreuses années Nino Schurter,. Il était présent comme consultant VTT lors de la victoire de son poulain ( bizarre, ce vocabulaire équin), précis dans son récit, lucide en observateur de la course dont il pressentait le déroulement ; ému, bien sûr. Mais il dit aussi combien il était important pour lui d’apprendre à des enfants turcs une langue qui leur permette de vivre dans un pays d’accueil.

Jean-Pierre Egger

Valérie et Jean-Pierre Egger

Valérie Adams, dépassée lors du sixième lancer, est pourtant heureuse, après beaucoup d’or, de sa médaille d’argent, obtenue après des deux dernières années assez difficiles. Elle doit beaucoup à son entraîneur, Jean-Pierre Egger, auquel elle a souvent rendu hommage. Elle va quitter la Suisse après avoir passé plusieurs années en Suisse, entre Bienne et Macolin.

Philippe Guerdat

Pour une seconde, Steve Guerdat et Nino des Buissonnets ratent le bronze. Il y a quatre ans, c’était l’or. Philippe Guerdat , son père, entraine les cavaliers français qui pratiquent le saut d’obstacle. Ils viennent de gagner l’or en équipe. On aurait où parler plus souvent de lui.

A Londres, le fils en or, A Rio, le père,lui aussi en or... mais comme entraîneur de l'équipe de France.

*=*=*=*=*=*=*=*

Une réponse à to “Fin des JO : tout de même, et ouf!”

  • HELD:

    Bonjour !
    Encore un tout grand merci pour la manière dont vous avez couvert les JO. Super sympa l’esprit qui a régné entre les journalistes sur place et ceux restés au studio. Une mention spéciale aux nombreux consultants dans chaque catégorie de sports. Vous avez choisi des personnes remarquables et compétentes sachant s’exprimer avec facilité. Sans oublier les nombreux techniciens.
    Bravo aussi pour les nombreuses heures passées à la Fête de lutte d’Estavayer-le-Lac.
    Une belle équipe du service des sports.
    Avec nos bonnes salutations.

    Ouf ! On a échappé à la présence de Marc Rosset. Désolés, on arrive vraiment pas à le supporter…

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Derniers commentaires
Catégories
Archives