Beaucoup d' »Eurofoot » et un brin d’autre chose!

Mercredi 15 juin 2016 (08h00) : pitonné, hier, surtout en soirée,  attiré par la thématique d’ARTE (autour du Brexit) plus que par le foot. Pas tellement attentif aux propos tenus dans « Goodbye Britain? » :chacun explique plus ou moins bien les raisons de son prochain vote. Surtout retenu la qualité formelle d’un récit construit sur des témoignages qui devient à force de travellings et d’enchainements dans le mouvement d’un lieu à l’autre un agréable voyage en un pays lointain. Au passage, étonné par ce père et son fils, des paysans éleveurs de moutons (sauf erreur!), qui évoquent les enquêtes de l’Europe pour le subventionnement et doivent répondre à des questions sur la culture des olives!

Goodbye Britain ? : Image trouvée sur le site d'ARTE. La RTS inscrite dans le générique de fin...

« Goodbye Britain ? » : Image trouvée sur le site d’ARTE. La RTS a présenté ce remarquble document le 5 juin à 20:35 dans « Histoire vivante »

Retour au foot : toujours des scores étroits, toujours peu de  tirs au but, des stars pas tellement brillantes – au tour de Ronaldo d’être presque aussi effacé qu’Ibra! Cet ennui subtil qui conduit à ne regarder que de temps en temps ce qui se passe trois fois par jour, d’où vient-il ? Les ressemblances entre les équipes sont de plus en plus petites. Même la très défensive Islande ressemble aux autres. Il reste alors comme différences la couleur des maillots, la sonorité des  noms prononcés par les commentateurs. L’Europe semble savoir élever le niveau moyen du football un peu partout en gommant ce qui dépasse !

A bientôt, dans un site qui aura changé!

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*

Ouverture vendredi 10 juin 2016 : une sorte de jardin à la française, des dizaines de femmes habillées de belles couleurs en mouvement : une manière de célébrer le football comme une sorte de ballet endiablé, le « french cancan. Beaucoup de mouvements, couleurs vives plaisantes, peut-être tout de même parfois un certain manque de l’indispensable synchronisme

Dejà quelques jours de compétition, avec des scores serrés, des réussites dans les dernières minutes, et parfois en tout début de rencontre. Assez nette supériorité défensive sur les velléités offensives. Les  tirs direction cage sont rares – mais je ne suis pas un statisticien frénétique du foot ! Très peu de fautes méchantes, pas de longues stations douloureuses au sol, donc peu de « cinéma » comme disent les commentateurs. Mais on se tire joyeusement le maillot le maillot et même une fois au moins la culotte!

Un peu ennuyeux, dans l’ensemble ce jeu prudent, fermé. Le meilleur ? La première mi-temps des Anglais, à Marseille. Des exploits ? Sommer qui sauve les trois points de la Suisse – soyons chauvins !

France/Roumanie  et   Angleterre/Russie pouvaient être suivis sur RTS 2 et TF1, Belgique—Italie sur RTS2 et M6. Il fallait donc profiter de l’occasion avec, bien sûr, les mêmes images. Seule différence d’une chaîne à l’autre : le commentaire. Il me semble qu’on parle moins sur TF1 que sur RTS 2, et beaucoup plus sur M6 que TF1. Mais prudence : j’ai souvent envie de baisser le son pour ne pas trop souvent entendre décrire ce que l’on vient de voir. Les commentateurs français parlent très bien  de l’équipe suisse. Normal, c’est leur métier d’être bien informés.

A propos de la prise de son. On entend certes les élans du public, mais pas du tout les réactions plus « fines ». Il y aurait eu quelques remous contre Shaqiri et Behrami lors du Suisse-Albanie. Lu fréquentes remarques à ce propos. Rien entendu sur la bande sonore du petit écran : prudente, la prise de son ?

La RTS est très fière de proposer en direct les cinquante-et-une rencontres de cet Eurofoot, en y ajoutant des compléments « Plein cœur », de longues préparations d’avant et d’après-rencontre. Et c’est ainsi que RTS 2 est une chaîne sportive pour un bon mois. Oui, bon ! Le sport rassembleur ? Même quand joue le pays de Galles, l’Irlande du Nord, la Suède pour « Ibra » qui vient de « briller » plus dans une pleine page du « Monde » que sur le terrain! Mais ose-t-on des doutes devant cette abondance ?

*=*=*=*=*=*=*=*=*

Deux séries….. malgré le foot !

Malgré le foot, que j’aime mieux comme téléspectateur qu’en observateur de la télévision, je trouve tout de même le temps de regarder deux séries de fort bon niveau. Manque de temps pour écrire à leur propos : alors, juste un signal !

L'affiche : deux frères, une soeur, une demi-soeurn et ..

L’affiche des « Héritiers »: deux frères, une soeur, une demi-soeur et ..

Sur ARTE (jeudis de 20h55 à 23h45 – par trios, ce qui est absurde !), « Les héritiers », série danoise dans le bas du haut de gamme, ( sept sur neuf au maximum, pourquoi toujours noter sur « SIX » ou « DIX) première saison de dix épisodes de cinquante-cinq minutes – l existe une deuxième saison de sept épisodes.

Sur RTS1 (vendredis de 22h30 à minuit dépassé), deux épisodes de « La Trêve », en haut du milieu de gamme ( catégorie six sur neuf – voir ci-dessus). Une première bonne raison de la suivre : on ne voit pas souvent des émissions belges francophones reprises par la RTS, et c’est peut-être regrettable. Evidemment, comme il s’agit d’une série récurrente, la case de diffusion,« Made in Europa », est tardive.

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*

 « L’hebdo » met la SSR sous pression

Pour « L’hebdo », dans son éditorial du 9 juin signé Alain Jeannet, c’est « L’heure de vérité » qui sonne. Une bonne demi-douzaine de pages viennent ensuite examiner le pourquoi et le comment de cette « mise sous pression de la SSR». Annonce est faite qu’il y aura une suite dans l’édition du 16.

A lire, donc, du moins par qui s’intéresse à l’audiovisuel suisse contemporain. Beaucoup de choses intéressantes, dans les pages du 9 juin. Qui laissent parfois un curieux arrière goût, difficile à exprimer.

Essai : les éditeurs suisses, surtout les grands, surtout en Suisse alémanique, n’aiment pas la SSR-SRG. Certains affrontements sont assez rudes. Ringier est un grand éditeur, qui a créé une grande régie publicitaire, Admeira, avec La SSR et Swissscom, mais sans Tamédia. Tamédia est un grand éditeur suisse. « L’hebdo » est édité par Ringier en Romandie…

Les commentaires sont fermés.

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Derniers commentaires
Catégories
Archives