« The affair » : à double sens ?

A voir, probablement avec grand plaisir, sur RTS 1, dès le mercredi 1 juillet aux environs dès 22h30, la première saison d’une nouvelle série récurrente de dix épisodes offerte en duos.

Lu plusieurs textes élogieux, par exemple dans « Télérama » en octobre 2014, mais aussi dans « TV8 » dans le numéro 26 du 27 juin au 3 juillet ; vu des extraits titillants sur internet; entendu même quelques compliments oraux.

Voici certaines raisons d’espérer que cette première saison soit réussie :

+ showtime, chaîne à péage américaine, a produit parmi d’autres des séries comme « les Borgias », « Californication », « Dexter », « The L world », « Les tudors », « Weeds »et préparerait une nouvelle saison de « Twin peaks » pour 2016. Le non-conformisme est bien présent dans ces choix ;

+ c’est une série récurrente, le titre anglais semblant bien prendre un double sens, celui de la « liaison » amoureuse tout autant que d’enquête dont semble-t-il on ne saura qui est le mort ou le disparu et le coupable, par meurtre ou accident, seulement vers la fin de la saison ;

Dominique West et ruth Wilson dans "The affair" (photo showtime)

Dominique West et Ruth Wilson
(photo showtime)

+ Doit-on au scénariste israélien Hagaï Levy la structure du récit qui relate les mêmes événements vécus ou vus par le professeur Noah Solloway, marié et père de quatre enfants et la serveuse Alison Lockhardt qui vient de vivre un drame ? C’est une démarche en double regard plutôt assez rare. Ose-t-on  évoquer le très lointain « Rashamon » de Kurosawa ?

+ la présence d’acteurs britanniques comme Dominique West et Ruth Wilson pourrait bien introduire une subtilité inhabituelle dans l’interprétation;

+ enfin, la RTS n’aime guère proposer des séries récurrentes qui risquent de s’inscrire dans le haut de gamme en premier rideau. Il y a donc de bonnes chances qu’une série qui débute après 22h30 puisse intéresser le public qui se raréfie naturellement à autre chose qu’une enquête policière unitaire et simpliste en donnant place aux émotions, aux sentiments et à la mise en scène créatrice.

Les commentaires sont fermés.

Avertissement

Ce blog propose des regards subjectifs émanant de contributeurs membres d'une SRT. C’est un espace de liberté de ton qui ne représente pas le point de vue de la RTSR mais bien celui de son auteur.

Derniers commentaires
Catégories
Archives