07.08 -

Suisse and Love, les ”devoirs d’été” des stagiaires journalistes

Les actuels huit stagiaires journalistes de la RTS ne chôment pas cet été. Ils produisent en effet la série Suisse and Love qui se propose de revenir sur les traces du mouvement hippie en Suisse Romande, 50 ans après le « summer of love ».

Les actuels huit stagiaires journalistes de la RTS ne chôment pas cet été. Ils produisent en effet la série Suisse and Love qui se propose de revenir sur les traces du mouvement hippie en Suisse Romande, 50 ans après le « summer of love ». Un projet estival qui est décliné en radio, en télévision et sur le web.

« Cet été, nous convergeons », s’amuse à relever Arditë Shabani qui travaille sur Suisse and Love avec les autres stagiaires journalistes. Elle explique le pourquoi et le comment de cette série que l’on trouvera en radio à la tv et sur le web : « Nous cherchions un sujet qui puisse s’adapter à différents thèmes comme écologie, société, sexualité, etc. Avec la commémoration des 50 ans du fameux été 1967, la thématique idéale nous a donc paru toute trouvée. L’envie de nous replonger dans cette époque nous a motivé à imaginer cette série puis à la ”vendre” aux antennes. » Depuis lors, les stagiaires sont libres d’avancer et d’expérimenter sous la conduite de Géraldine Normand.

Du paradis artificiel au paradis financier
La série a trouvé sa première déclinaison dans l’émission estivale de Nancy Ypsilantis « Chouette ! » que vous avez pu entendre les vendredi de juillet sur La Première : « Des portraits de ‘néo-hippies’ qui montrent que le mouvement a beaucoup plus gagné que l’on croit ». En télévision ensuite, en août, la série se déclinera sous la forme de 4 mini mag qui joueront sur les confrontations passé/présent, du type : drogues d’hier (paradis artificiel) et d’aujourd’hui (paradis financier). Sur le web enfin, les stagiaires testeront l’édition en animant un storytelling. Et pour exercer plus avant leur polyvalence, ils animeront aussi les réseaux sociaux et proposeront une playlist sur Spotify.

Le Summer of 2017 des stagiaires RTS, c’est ici
Sans oublier les pages Facebook/Instagram et twitter Suisse and Love

Nicolas Bastard