04.03.2021 - RTSR

Résultats de la consultation menée par l'Association sur la «Valeur publique» de la SSR

Lors de la soirée de dialogue "Valeur publique" à Sion ©RTSR

Quelles tendances se dégagent de cette grande consultation menée par l’Association?

Qu’est-ce que la population suisse attend d’un média national? Où sont les forces et faiblesses de la SSR et de la RTS? C’est pour répondre à ces questions que le projet «Valeur publique» a été lancé en 2019 par la SSR.

Dans la deuxième phase de ce projet, plus de 2500 personnes de Suisse romande ont exprimé leurs visions et leurs sentiments sur la SSR et la RTS autour de sept thèmes prioritaires. Via un atelier puis, en raison de la pandémie, une enquête en ligne, les réactions, l’énergie et l’engagement des participant·es ont été particulièrement positifs.

Quelles tendances se dégagent de cette grande consultation menée par l’Association?Résumé des résultats, triés par thèmes, obtenus après une analyse approfondie des nombreuses réponses reçues en Suisse romande.

«La SSR et l’offre pour les jeunes»

Cette thématique a suscité de nombreux commentaires. Pour les différents publics questionnés, la pertinence et l’intérêt des contenus proposés aux jeunes l’emportent sur le choix des canaux de diffusion. Une des conclusions à retenir est la nécessité, pour la SSR, de considérer le jeune public sur un pied d’égalité et de lui proposer des contenus adaptés. Selon les participant·es, la SSR devrait également s’engager davantage dans des programmes de coopération avec des établissements scolaires.

«La qualité et l’équilibre de l’information»

La majorité des personnes interrogées plébiscite le professionnalisme et l’indépendance de la SSR, qui ne doit pas renoncer à refléter des opinions différentes et controversées. Un renouvellement régulier des expert·es invité·es dans les émissions est souhaité ainsi qu’une réduction du temps de parole accordé aux politicien·nes, ou tout au moins, une plus grande diversité des opinions.

«La participation citoyenne»

Les personnes interrogées mettent l’accent sur la nécessité d’une représentation neutre et différenciée ainsi que sur l’impératif d’une mise en contexte des thèmes traités. La mise en place de mesures adéquates rendrait possible, selon elles, la vulgarisation des thèmes politiques. Par exemple en mettant en avant l’impact des décisions politiques sur la vie quotidienne.

«La dimension suisse de l’offre de la SSR»

Les participant∙es approuvent l’échange de thèmes et d’invité·es entre les régions linguistiques. La langue utilisée dans les émissions reste un thème déterminant. Cette question partage tout autant les esprits que celle du sous-titrage des productions en langue étrangère. Aucune position unanime ne se dessine. La SSR doit néanmoins se pencher avec le plus grand soin sur les problématiques liées à la langue, aux anglicismes, à l’usage de l’argot et aux fautes de grammaire.

«La représentation visible de la diversité»

Si le thème précédent traite essentiellement des relations interrégionales et des différentes langues nationales, celui-ci se concentre davantage sur le multiculturalisme, la diversité de la population et la représentation des minorités en Suisse. La majorité des participant·es souhaite que la SSR se concentre sur les liens qui unissent tous les membres de la société suisse en promouvant l’échange entre les générations, les genres, les communautés et les régions linguistiques.

«La participation constructive à l’écosystème médiatique»

De tous les champs thématiques, c’est celui qui a suscité le moins de commentaires. Toutefois, de l’avis du public interrogé, la SSR ne doit développer aucune coopération économique si elle entend conserver sa spécificité.

«Le dialogue et l’ouverture à la critique»

Certaines personnes interrogées semblent ignorer comment entrer en contact avec la SSR ou sont déçues de ne recevoir aucune réponse à leurs réactions. Les processus ad hoc doivent donc être améliorés. Les principales réponses prônent des formats cohérents qui permettent la critique des médias et l’interaction directe du public ainsi que d’autres offres de dialogue avec l’ensemble de la population suisse.

Les principales attentes

  • Le besoin d’une couverture médiatique équilibrée et impartiale, d’une mise en contexte et d’un journalisme indépendant et de qualité.
  • Les échanges entre les régions linguistiques, qu’il s’agisse de contenus, d’invités ou de formats devraient être intensifiés.
  • Il est essentiel que la SSR comprenne l’implication affective de la population concernant les questions linguistiques. Les résultats de l’enquête montrent que la langue donne sans cesse lieu à des critiques et suscite des émotions chez tout le monde.