06.03.2019 - Info

International Public Media Conference (IPMC) – «Les médias sont l’assurance vie d’une démocratie»

Mme la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a rappelé l’importance des médias pour la démocratie.

«Un paysage médiatique vivant est important pour la Suisse (…) Une infrastructure qui fonctionne comprend des médias qui fournissent à la population des informations fiables. Sans information ni faits, pas de débat ni démocratie» : c’est par ces mots que la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a inauguré la première International Public Media Conference au Centre Paul Klee à Berne, devant 160 représentantes et représentants des médias, de la politique, de la science et de différents milieux intéressés. Placée sous le signe de l’échange international et interdisciplinaire de perspectives et d’expériences, la journée a permis de faire le point sur les principaux défis pour les médias, et le service public en particulier. L’importance de la régulation, la nécessité de la collaboration, le contexte politique et les réformes internes sont autant de thématiques qui ont été abordées durant cette journée.

La table ronde intitulée «Plus exigeant que jamais, jamais autant remis en cause» a notamment mis en évidence les trois principaux défis communs aux directrices et directeurs de Sveriges Radio, MDR, RTBF et SSR: l’intensification du dialogue avec le public dans son ensemble, la numérisation et la concurrence croissante des géants d’internet, la nécessaire adaptation des structures internes à ce nouveau contexte. Karola Wille, directrice générale de MDR a par exemple souligné la nécessité de sortir des vieux «silos» de la radio et de la télévision et de se réorganiser sur le plan thématique.

«Le bouleversement des médias n’a pas principalement à voir avec la numérisation, mais avec la société, qui devient de plus en plus fragmentée. La numérisation n’est que le catalyseur», a résumé Karen Donders, cheffe de l’unité Média du centre de recherche imec-SMIT de la Vrije Universiteit Brussels, dans sa présentation. Il n’est pas surprenant que cela soit particulièrement perceptible chez les jeunes publics. Matthias Künzler, Ulla Autenrieth et Fiona Fehlmann ont expliqué dans la présentation des premiers résultats de l’étude «Service public – Acceptation par le public et opportunités futures», financée par le Fonds national suisse, que les groupes cibles jeunes considèrent encore les valeurs du service public comme importantes, même s’ils utilisent beaucoup plus souvent d’autres offres.

Le président de la commission fédérale des médias, Otfried Jarren, a résumé la journée en ces termes: «Les plates-formes sont au centre de la discussion aujourd’hui. Mais dans une démocratie, nous avons aussi besoin de notre pain quotidien: les médias traditionnels».

Cet événement était organisé conjointement par la SSR, l’Office fédéral de la Communication (OFCOM), la Commission fédérale des médias (COFEM) et la Société suisse des sciences de la communication et des médias (SSCM). La décision quant à la tenue d’une deuxième édition sera prise dans les semaines à venir.

La majorité des interventions de la journée sont disponibles en intégralité sur https://www.swissinfo.ch/eng/ipmc-livestream

Texte: communiqué SSR

Vidéos