17.10 - Info

GIFF, l’autre festival

© GIFF

Du 2 au 10 novembre 2018, tous les regards seront tournés vers Genève pour le Geneva International Film Festival.

Le Geneva International Film Festival (GIFF) fait la part belle à l’image animée – le format film étant relégué au second plan. Le GIFF est l’un des premiers festivals européens à avoir consacré une catégorie aux productions tv et depuis 2016, les clips musicaux sont également à l’honneur. Les nouvelles pratiques numériques ne sont pas en reste: depuis 2008, le festival explore les formats participatifs et interactifs, où réalités virtuelle et augmentée ont une place à part entière.

Un programme surprenant

La 24e édition du GIFF s‘ouvrira sur la première suisse de la coproduction SSR «Un couteau dans le cœur», de Yann Gonzalez. Durant neuf jours, le public pourra également découvrir neuf autres coproductions SSR, dont l’une en première suisse et quatre en première mondiale. Un programme non conventionnel sera en outre proposé en dehors des écrans, avec notamment la pièce de théâtre immersive «24/7», le GIFF Movie Truck ou encore la projection de «The Moment», premier film au scénario influencé par les émotions du public.

Trois questions à Carole Harari

Carole Harari est responsable de la communication et des partenariats du GIFF.

Le GIFF est véritablement un «lieu d’expérimentation». En quoi ce festival se distingue-t-il des autres?

Le Geneva International Film Festival (GIFF) se distingue d’autres festival par la place centrale qu’il a toujours accordée, pas seulement au cinéma, mais aussi à toutes les pratiques artistiques qu’il a engendrées. Séries, vidéoclips, œuvres immersives, rétrospectives, performances, installations interactives, tout est réuni au GIFF. Depuis près d’un quart de siècle, le plus ancien festival de cinéma de Genève propose un panorama complet des nouvelles tendances audiovisuelles. Le GIFF est non seulement devenu une manifestation qui compte au niveau fédéral, mais aussi l’un des rendez-vous les plus novateurs d’Europe. Il joue désormais un rôle d’influenceur, en Suisse comme ailleurs.

En quoi surprendra-t-il ses visiteurs cette année?

Le programme de cette 24e édition du GIFF n’a jamais aussi bien exprimé la démarche de pluridisciplinarité du Festival. En plus des derniers titres incontournables du cinéma, de la télévision et du digital, tous présentés au moins en Première suisse, internationales ou mondiales, le GIFF a su, pour cette 24e édition, sortir de ses murs et proposer des programmes inédits pour ses festivaliers. En plus de son lieu central, la Maison communale de Plainpalais, le GIFF sera présent sur la plaine de Plainpalais avec son GIFF Movie Truck, dans nos cinémas partenaires ainsi que pour la première fois à la Zone Industrielle des Charmilles (ZIC), dans un nouveau lieu culturel baptisé l’Annexe qui accueillera un projet de théâtre immersif.

Pour vous, quel est le point fort de l’édition 2018?

Comme chaque année, la richesse du programme est portée dans nos trois sections phares: le cinéma, la télévision et le digital. Avec des films de Jacob Berger, Catherine Corsini, Carlos Reygadas, Hong Sang-soo, Eva Husson, Tsai Ming-liang, Jia Zhangke, Frederick Wiseman, Kim Ki-duk, Aleksey German Jr., Mamoru Hosoda, Steve McQueen ou encore Naomi Kawase. Des séries avec Benedict Cumberbatch ou Jim Carrey, réalisées par Stephen Frears, Kenneth Lonergan, J.J. Abrams ou Michel Gondry montrées pour la première fois en Suisse et sur grand écran. Enfin, des œuvres digitales des studios Somniacs, Félix & Paul ou encore Penrose, sans compter plusieurs projets spéciaux inédits.