27.05.2019 - Médiatic

"Forum" veut amener des clefs de compréhension

© RTS/Anne Kearney 

Esther Coquoz, productrice responsable, esquisse les enjeux du nouveau "Forum" diffusé dès le 3 juin

Forum fait sa mue, le Médiatic 204 l’a évoqué. Comment l’émission va-t-elle s’articuler?

Comme actuellement, les vingt premières minutes seront consacrées aux sujets d’actualité chauds du jour. La nouveauté arrive avec la deuxième partie, soit un grand débat, de 20-25 minutes, animé par le journaliste qui l’a préparé, autour d’un sujet prévu à l’avance. Cela permet d’aborder une thématique en profondeur. On veut sortir du débat frontal systématique et aller vers des points qui convergent, des solutions.

Pourriez-vous donner un exemple concret ?

Chacun se demande s’il faut plus de transparence sur l’étiquetage des aliments. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire y serait favorable mais ne dispose pas de la base légale pour l’imposer à l’industrie et aux grands distributeurs. En même temps, des applications arrivent sur le marché et chacun peut scanner ses produits. Le débat pourrait réunir des créateurs et utilisateurs de ces applications, des représentants des détaillants, qui ne veulent rien imposer, des associations de défense des consommateurs, pour qui les applications c’est bien, mais pas suffisant, ou encore un élu, opposé à une loi trop contraignante, pénalisante pour les entreprises. Les intervenants aux profils très différents apporteront des angles de vue variés à un débat de fond, rythmé soit par des archives, soit par un journaliste qui amènera un élément d’information pour avoir un peu des repères. Notre défi, c’est d’accueillir le plus possible d’invités en studio. On veut éviter les échanges téléphoniques.

Et la troisième partie?

Elle sera orientée vers un journalisme constructif. Nous voulons faire émerger des personnes de la société civile qui amènent soit une solution, soit une idée pour relever un défi. Par exemple une start-up a développé un moyen pas cher pour nettoyer les déchets dans l’espace. L’idée est d’inciter le public à faire remonter des informations sur des actions concrètes menées en Suisse. Cela passera par une présence accrue de Forum sur les réseaux sociaux. L’émission aura un community manager [personne qui gère les réseaux sociaux] dédié. Notre volonté est aussi de développer l’interactivité avec le public.

Forum devient de la radio filmée? Quels changements cela implique-t-il pour les journalistes?

Forum aura les avantages de la scénarisation de la télévision, la spontanéité et la souplesse de la radio et l’interactivité des réseaux sociaux. C’est important d’entrer dans ce monde «trimédial» avec les bons outils. On réfléchit à la narration du journal, à comment raconter une histoire à ceux qui nous regardent, tout en ayant un langage plus «accompagnant» pour les auditeurs, et une meilleure contextualisation du débat. Nous n’aurons pas de prompteur, on garde les codes radio avec nos feuilles de textes, mais il faudra écrire davantage comme on parle.

Verra-t-on des reportages images?

Non. Il y aura des analyses, du décryptage, des portraits, des enquêtes faites par les journalistes de toutes les rubriques. Nous sommes cinq producteurs, (Esther Coquoz, Elisabeth Logean, Pietro Bugnon, Mehmet Gultas, Renaud Malik) et Tania Sazpinar se joint à la présentation. Tout en étant portée par des personnes différentes, Forum conserve son identité forte, c’est l’émission des idées et de la politique au sens large.

L’émission sera diffusée sur RTS Deux. C’est aussi la chaîne du sport…

La priorité sera donnée aux événements sportifs lorsque la RTS est détentrice des droits de diffusion. C’est aussi une raison pour laquelle Forum ne sera pas diffusée sur RTS Deux le samedi.

__________________________________________

Le fond et les formes

Un studio média de 100m² permettant une mise en images de qualité a été construit dans le bâtiment de la RTS à Lausanne. Il servira aux émissions de radio filmées comme Forum et La Matinale ainsi qu’à l’ensemble des productions. Le dispositif comprend 9 caméras automatisées, dont un travelling sur rail, le tout guidé depuis la régie par un seul technicien. La table radio a été conçue selon un double impératif: favoriser la proximité entre les intervenants, tout en tenant compte du fait que les caméras ont besoin de champ pour filmer toute la table ou alors zoomer sur la personne qui parle. Une impression de rondeur se dégage du mobilier et des lignes du studio. Rondeur en adéquation avec le nouvel esprit éditorial de Forum. A savoir son envie de débats rassembleurs plutôt que clivants.

Texte: Médiatic 206/Marie-Françoise Macchi