09.04 - SRG SSR

Bilan de l'année écoulée et orientations futures

©RTS/Laurent Bleuze

Des productions couronnées de succès et un résultat positif pour la SSR en 2017.

En 2017, la SSR a une nouvelle fois réalisé un résultat positif. L’an dernier, la direction de l’entreprise a été profondément remaniée avec l’entrée en fonction de son nouveau président, Jean-Michel Cina, et de son nouveau directeur général, Gilles Marchand. Sans oublier les nouvelles tonalités données au programme. A compter de 2018, la SSR s’adaptera aux nouvelles conditions-cadres financières.

Priorités précisées par une direction renouvelée

Jean-Michel Cina, entré dans ses fonctions de président SSR le 1er mai 2017, et Gilles Marchand, nouveau directeur général depuis le 1er octobre 2017, ont fixé les priorités suivantes: continuer de proposer des programmes de qualité dans les quatre langues nationales et d’investir dans la culture, garantir l’indépendance et le professionnalisme des rédactions, poursuivre le virage numérique au sein de la SSR et renforcer le contact avec le jeune public. Ladina Heimgartner, directrice RTR, a en outre été nommée directrice générale adjointe de la SSR et le Comité de direction s’est vu élargi de la nouvelle Direction «Développement et Offre» avec, à sa tête, Bakel Walden.

Des productions couronnées de succès

En 2017, la SSR a réalisé plusieurs projets de programme. Avec la soirée thématique «+3°», stations et chaînes ont éclairé sous différents angles la question du réchauffement climatique. Les séries policières «Wilder» et «Private Banking» (en 2 volets) de SRF ainsi que «Quartier des banques» de la RTS ne sont que quelques exemples des nouvelles (co)productions maison ayant remporté un franc succès dans le domaine de la fiction. L’offre destinée au jeune public n’est pas en reste avec le lancement, à l’échelle nationale, du projet «Nouvo» proposant des vidéos d’actualité avec des formats et des modes naratifs adaptés. La SSR a également réalisé plusieurs projets de coopération avec des entreprises média privées – à l’exemple de la mise à disposition de contenus vidéo d’information pour les portails en ligne de l’ats et de diffuseurs privés.

En 2017, la SSR a conclu un nouvel accord avec sept organisations de personnes atteintes de déficiences sensorielles Le nombre d’émissions sous-titrées et doublées en langue des signes passera de 50 % actuellement à 80 % d’ici 2020. Enfin, la SSR a déjà acquis les droits suisses de nombreux événements sportifs pour que le public puisse continuer de vibrer en direct avec nos athlètes.

Nouvelles conditions-cadres financières

A compter de 2018, la SSR se préparera aux nouvelles conditions-cadres financières. Le 19 octobre 2017, le Conseil fédéral a décidé de diminuer et de plafonner la quote-part de redevance de la SSR. Par conséquent, l’entreprise touchera chaque année 50 millions de francs de moins à partir du 1er janvier 2019. A quoi s’ajoute le fait que les recettes commerciales diminuent continuellement. 2017 a essentiellement été marquée par le débat autour de l’initiative «No Billag». Dans la foulée du vote, le directeur général, Gilles Marchand, a présenté un train de mesures d’augmentation de l’efficience ainsi qu’un premier paquet de réformes en trois temps qui a déjà fait l’objet d’une communication détaillée.

Texte: SRG-SSR